Archive pour juin 2009

4 jours hauts en couleur

23 juin 2009

Scène finale 5 filles couleur pêche

Dimanche soir les lumières se sont doucement éteintes sur le spectacle. 4 représentations passées en un éclair et des souvenirs plein la tête: 5 filles couleur pêche aura laissé de jolies empruntes sur les 6 membres de la troupe – et je l’espère, quelques unes sur vous.

Je crois que nous avons cueilli tous les fruits de mois de travail, de répétitions, de détente et de petites tensions parfois aussi.  Mes pires cauchemards (amnésie complète 5 minutes avant d’entrer sur scène, spot ou plafond qui s’effondre sur les comédiens, pieds qui se prennent dans la robe, crise cardiaque dans le public …) sont heureusement restés au stade de délires anxiogènes pré-représentation! 

Bien sûr il y a eu des couacs, des soirs où on le sentait plus que d’autres, des répliques passées à la trappe, des moments où « ça n’accrochait pas », sans doute. Mais j’ai le sentiment qu’on a tous eu un grand plaisir à jouer ensemble sur scène et à partager ce moment avec le public. Je me suis amusée, j’ai ressenti les choses et j’ai senti que les heures passées à faire vivre la pièce trouvaient bien une petite récompense.

J’espère que ce plaisir était aussi présent de votre côté, que vous avez passé un bon moment, que vous vous êtes sentis  dans cette chambre de demoiselles d’honneur avec nous, que vous avez eu le sentiment que cette toute petite salle était un peu la vôtre aussi (au moins, il y avait une chaleur humaine indéniable…)

Merci d’être venus, d’avoir rit (ou pas), de nous avoir fait part de votre enthousiasme, de vos critiques positives ou de vos réserves. Ce blog est aussi votre espace d’expression alors écrivez-nous!

J’espère à très bientôt pour un prochain spectacle…

Et à très vite sur le blog pour les coups de coeur culture dont nous continuerons de vous faire part tout l’été…avant la reprise des répétitions!

Retouvez les photos de la pièce sur: http://www.facebook.com/home.php#/group.php?gid=18203534226&ref=nf

Sur la bonne voix

2 juin 2009

82191631

Si vous voyez des gens qui vous semblent avoir perdu la raison dans le métro ou dans les jardins publics, qui profèrent des discours étranges et complètement hors-contexte, c’est peut-être des comédiens (dans le meilleur des cas). Pour m’exercer à bien projeter ma voix, j’ai bien dû hurler mon texte dans un jardin peuplé de Parisiens avides de soleil. Soit une torture et une grande libération à la fois. Passée la crainte de passer pour une dingue, ça défoule de crier.

Plus que 3 semaines pour totalement « lâcher ma voix » et tout le reste d’ailleurs, pour libérer les plus d’énergie possible le moment venu. C’est dommage, mes voisins avaent l’air de bien m’aimer jusqu’ici…